Search for content, post, videos

CONFINEMENT : conseils de 1 à 9

Hello, je suis célibataire et sans enfant ; autrement dit je vais passer les quinze prochains jours avec … moi-même. Je fais du télétravail mais, même avec ça, mes journées vont être loooongues. Il va falloir s’occuper pour ne pas ruminer.

Alors, tous les jours, je vous mettrai sur cette page une idée pour prendre le confinement du bon côté. Premièrement, ça m’occupera et deuxièmement … eh bien, ça m’occupera !

JOUR 0 : JE SUIS LES CONSIGNES

Moi aussi je préférerais être dans un bar avec mes amis (bon franchement c’est pas mon style, ça m’arrive trois fois par an et encore). Je reprends, donc moi aussi je préférerais être chez J. avec C. et A. buvant un thé, mangeant des maltesers et discutant de conneries vautrées dans un canapé (à moins d’un mètre l’une de l’autre). Moi aussi je préférerais être chez mes parents pour manger un gratin dauphinois, jardiner, discuter ou regarder du sport à la TV. Moi aussi je préférerais être au boulot et piquer des barres de rire avec mes collègues à la pause de midi.

Mais si je préférerais faire tout ça, cela ne prouve qu’une chose : je les aime.  Alors, famille, amis, collègues, voisins et inconnus, je pense à vous et je reste chez moi. On l’a assez entendu dans une certaine pub : « Quand on s’aime, on se protège ! ».

JOUR 1 : J’ÉTEINS LES CHAINES D’INFOS

C’est déjà un principe que j’applique en temps normal. Mais dans ce cas c’est encore bien plus utile. Ce n’est pas la peine de se créer une ambiance anxiogène (et de courir alors dans les magasins s’acheter du PQ) avec des « journalistes » qui radotent la même info à longueur de journée en nous faisant croire que c’est un scoop. La plupart du temps sans aucune prise de recul ni analyse et en utilisant leur temps favori : le conditionnel.

Alors oui, il faut se tenir informer et pour cela il y a le site https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus, le numéro vert (0 800 130 000) et le JT du 20h. Regarder les infos une fois par jour, c’est suffisant !

JOUR 2 : JE RESSORS MON BANC DE MUSCU

Ce soir, je n’ai évidemment pas mon cours de Zumba et cette semaine pas possible d’aller à la piscine (hum, ma carte de dix entrées achetée en septembre et encore loin d’être vide, vous dirait que niveau natation pas trop de regret).

Le télétravail c’est bien car on peut pendre une machine ou se cuisiner des cookies entre deux dossiers ; mais concrètement, à la place d’être habituellement majoritairement debout, là, je reste assise devant un écran à répondre à des mails. La seule partie du corps qui travaille, ce sont mes doigts qui tapent sur le clavier (de plus en plus vite d’ailleurs et sans presque plus regarder, trop la classe !). Et sincèrement, mes mains sont pas mal, ce n’est vraiment pas cette partie du corps que j’aurais besoin de muscler (l’allusion aux cookies a déjà dû vous mettre la puce à l’oreille).

Alors, aujourd’hui, on ressort son appareil de muscu. Mais si, vous savez bien, celui acheté pour une obscure raison à un téléshopping. On le dépoussière, on réfléchit quelques minutes à la manière dont il se remonte et on se lance. Une série de 10 devrait suffire pour débuter. Faudrait pas s’y dégouter dés le premier jour, hein ! Et pendant les étirements, on écoute cette chanson de Lynda Lemay.

JOUR 3 : JE ME FAIS UNE TO-DO-LIST

Allez, on se l’avoue, à chaque vacances vous faites comme moi une liste de trucs à faire et n’en réalisé que la moitié (et encore…) ; comme par exemple faire un carnet de vos recettes préférées… Mais comme on dit c’est l’intention qui compte. Alors, à vos stylos et papier et faites une liste exhaustive de ce à quoi tout ce temps chez vous pourrait servir.

Dans la mienne il y a : me coudre des jupes pour cet été, faire le tri dans les dossiers de mon ordi, écrire une résolution par jour sur mon blog, prendre des nouvelles de mes proches, nettoyer le frigo, avancer dans mes cours à distance, apprendre à jouer de l’harmonica (oui, oui, celui qui est dans mon tiroir depuis x années), progresser en dessin, faire le tri des chaussettes qui ne retrouveront jamais leur double, lire le livre de Michelle Obama que j’ai acheté il y a plusieurs mois et qui prend la poussière, …

Mets en commentaire, toi aussi, la liste des choses probables ou improbables que tu vas faire chez toi. Ça donnera surement des idées à d’autres confinés en solo.

JOUR 4 : JE PORTE CE QUE JE VEUX

Maquillage : basta !

Lisseur : basta !

Soutif : basta !

Mais la robe façon seventies qui ne m’est pas seyante du tout mais que j’adore : je la porte !

Et demain ce sera le haut blanc un peu transparent que je n’ose jamais mettre et la jupe-short en wax. Et le tout, toujours avec des chaussettes top confort.

JOUR 5 : JE FAIS UN MÉNAGE DE PRINTEMPS

Avertissement : personnes maniaques, passez directement au paragraphe suivant, les propos qui suivent vont heurter votre sensibilité !

On est bloqué chez soi, alors on en profite pour faire le ménage qu’on ne fait pas souvent (mais qu’on devrait d’après les personnes qui ont une routine ménage).  Une quoi ?! routine de ménage, ah bon, on ne doit pas attendre que ce soit visiblement sale pour laver ?

Allez, on enfile ses gants et on ne s’empêche pas de zouker sur Maldon. C’est parti pour : nettoyer les siphons, mettre à la machine housses de coussins et plaids du salon, vidanger sa machine à laver, décalcairiser sa paroi de douche, dépoussiérer les feuilles du Yucca, laver le frigo et le micro-onde,… Mais on ne va pas non plus jusqu’à changer le filtre de la hotte, faut pas exagérer !!

JOUR 6 : JE ME FAIS L’INTÉGRALE DE « BLOQUÉS »

Un programme court où deux personnes restent sur leur canapé à ne rien faire ; ça ne vous rappelle rien ? C’est réalisé par Kyan Khojandi (le mec de Bref) et Navo (l’autre mec de Bref). C’est drôle, y a 120 épisodes d’environ 2 minutes chacun, de quoi passer le temps avec humour en restant, toi aussi, assise sur ton canapé à ne rien faire à part mater des vidéos d’Orelsan et Gringe assis dans leur canapé à ne rien faire. Allez on regarde Bloqués !

JOUR 7 : JE FAIS UNE SIESTE

Je ne sais pas pour vous mais cette journée a été plus difficile que les autres. La grande flemme et donc du temps pour penser. Mauvaise idée en ce moment… Et, après le déjeuner, un coup de barre, alors direction mon lit pour faire une sieste. Cette pause m’a fait du bien car en ce moment, le sommeil vient très tardivement, faut dire que le télétravail ça ne fatigue pas des masses, à part les yeux et les doigts. Alors vous aussi, pas de scrupules, on fait la sieste quand on en ressent le besoin.

Et pour terminer cette journée flegmatique, ce soir c’est gratin de raviolis !

JOUR 8 : JE PRENDS LE SOLEIL UNE FOIS PAR JOUR

J’ai organisé mes journées seule à l’appart. Le matin, après le réveil, le petit dej, la douche et l’habillage ; je télétravaille de 10h à 13h avec une pause d’un quart d’heure au milieu.

Ces 15 minutes je les passe sur mon petit balcon. Juste de quoi mettre un fauteuil et un pot de fleurs mais ça suffit pour prendre le soleil chaque jour. Je m’installe dans le fauteuil avec lunettes de soleil et écharpe puis je lève les jambes et laisse mes pieds croisés appuyés contre le mur. Pendant cette pause j’essaie de ne pas suivre mes pensées que ce soit la liste des choses à faire absolument aujourd’hui ou des ruminations à propos de la situation actuelle, stop, je ne les suis pas et je me concentre sur la sensation de chaleur du soleil sur ma peau ou la sensation de fraicheur du vent. 

Quand le minuteur sonne à la fin de cette pause, je me sens revigorée et prête à affronter la prochaine étape de ma journée, c’est-à-dire ouvrir ma boîte mail professionnelle. Alors ? Combien de mails non-lus cette fois ?

JOUR 9 : JE RÉÉCOUTE LES DRÔLES D’HUMEUR DE FRANCE INTER

Alors oui, mes journées sont organisées, mais il y a quand même des temps de pauses et à ce moment-là Youtube est mon meilleur ami en ce moment. J’y traînais déjà (bien trop) avant le confinement, mais là c’est carrément devenu un réflexe. Ça et le scrabble en ligne. Oh que j’y passe des heures là-dessus ! (alors que sur mes cours à distance…).

Puisque je suis collée à un écran autant que ce soit drôle et bien senti alors rien de tel que les chroniques « la drôle d’humeur » sur France Inter. Il y a beaucoup d’humoristes qui y sont passés alors vous trouverez forcément un style qui vous fera sourire et pouffer devant votre écran. Mes deux préférées : Alison Wheeler et Marina Rollman, bon allez je rajoute un troisième préféré, Guillermo Guiz.

Allez hop, je retourne sur Youtube !

Laissez-moi un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par un *